OliveM

OliveM
Poil à Gratter pour démanger

mardi 31 août 2010

Censure sur France Inter : retour sur l'épisode "Guillon / Porte" de juin 2010

Retour sur les épisodes navrants de censure que constituent l'éviction et le licenciement des deux trublions des ondes de service public que sont (étaient ?) Stéphane Guillon et Didier Porte (juin 2010).

Dans un interview au Monde le 23/6, le président de Radio France, JL.Hees, avait l'outrecuidance de dire : "Cette tranche d'humour est un échec (...) Elle a montré une grande misère intellectuelle". Dixit. Autre morceau de bravoure (Le Monde du 24/6) : "Il faut se bouger car il a des émissions qui ne marchent pas bien".

Pas de bol Monsieur Hees : le pic d'audience matinale d'Inter durant la matinale, c'est justement à 7h55... pile poil quand le trublion Guillon déboule. Plus de 2 millions d'auditeurs... et même le premier audimat toutes radios confondues. C'est pas bien Monsieur Hees de mentir grossièrement et de prendre les auditeurs pour des débiles mentaux...

Pauvres Messieurs Hees & Val : c'est vraiment le Théatre Grand Guignol qu'ils nous interprêtent là... Non seulement le mode de gestion des marionnettes élyséennes Hees et Val est intellectuellement minable, mais par surcroît les arguties qu'ils nous servent pour tenter d'habiller ça sont d'un ridicule fini.

JL.Hees nous fait par exemple le coup du Komplot personnel sur son dos. Voir ainsi l'humour corrosif utilisé contre lui-même, JL.Hees, et sur "ses" ondes de France Inter... c'est décidément in-to-lé-ra-ble ! Ainsi donc, il reconnait lui-même réagir à l'humour caustique et au poil à gratter comme le petit OberStumFührer de pacotille de service. Non seulement quand le corrosif se joue du conformisme et de la bien-pensance intellectuellement très "sécuritaire" du moment, mais aussi quand le corrosif se joue sur son dos, au titre de l'auto-défense face aux affres de la censure... Et que dire du cas doubmlement pathétique du dénommé Ph.Val, dont la marque de fabrique dans les années 80 était la dérision, la satire et le corrosif, et qui en son temps eu lui aussi à faire aux affres de Mme Censure. Et ce Ph.Val de venir nous seriner qu'un éclair d'humour à 7h55 ne serait pas compatible avec la diffusion de l'Information (avec un grand "I") dans une tranche horaire dédiée à la dite "Information". Du Grand Art, ce Monsieur Val. A ce stade, c'est vraiment la honte...

Dans ses propos au Monde du 24/6, il disait lui-même : "Radio France aura désormais 18 millions d'euros supplémentaires (ndlr - de l'État) sur la période 2010-2014 (...) L'état ne nous a pas étranglés, mais il ne nous a pas donné un chèque en blanc". On ne saurait être plus clair !

La rédaction de France Inter a voté une motion contre M.Val, concernant sa future "nouvelle" grille de rentrée. Mais ça ne perturbe absolument pas son chef JL.Hees, lequel reste droit dans ses godillots et borne à dire (toujours dans le Monde du 24) : "Cette inquiétude ne correspond pas à la réalité". Et vlan ! Une motion (de censure) à Inter, c'est juste des "inquiétudes". Un peu comme un certain Sarkozy dirait : "Ce ne sont que des clapotis". Et Monsieur Hees de se dispenser allègrement de nous dire à quelle "réalité" divine LUI se réfère, en tant que Grand Manitou désigné par l'Élysée !

Ce ne sont pas les humoristes impertinents qui sont des "tyrans", mais bien les directeurs-marionnettes d'une certaine radio de plus en plus aux ordres de "qui l'on sait", radio qui va rapidement perdre un bon paquet d'auditeurs. Ce que la droite sarkozienne et initialement "néo-libérale" appellerait "l'efficacité du service public"...

Il est à noter qu'une Martine Aubry, même brocardée par l'infâme Guillon, a apporté ouvertement son soutien aux deux licenciés.
On peut aussi noter la "discrétion" d'un certain DSK... qu'on n'a pas même entendu sur le sujet. Sans doute est-ce du au fait qu'il est trop occupé avec les politiques de rigueur qu'il distille aux manettes du FMI, la chose est trop prenante... Ou peut-être est-ce du au fameux devoir de "réserve" que lui impose so,n poste au dit FMI, par rapport aux sketches de la politique intérieure française... Curieux quand même, en 2009 il avait bien trouvé le temps et les moyens pour s'inviter à une matinale de France Inter, celle-là même qui avait marqué le début de la bisbille Guillon/France Inter/Sarkozy...

Enfin cet épisode cocasse en Sarkozie, pour ne pas dire cet épisode HI-LA-RANT : ces jours de début juillet, le dénommé Zemour passe en justice, suite à ses propos fallacieux et "racisants" tendance brunâtre de mars 2009. Cette véritable perle froidement évoquée par le "JDD" du 27/6 : des députés UMP ont créé pour la circonstance (dixit) "un collectif des parlementaires pour la liberté d'expression". Dans la série : "Plus c'est gros, plus ça devrait passer et plus ils vont gober". L'histoire ne dit pas si ce fameux "collectif" va traiter du cas des deux humoristes-trublions Porte et Guillon qui se sont fait lourder de France Inter comme des malpropres par les deux aimables marionnettes sarkoziennes qu'on sait (...) Il est vrai que les propos reprochés à ces deux poils à gratter coupables de "grave atteinte à l'image de Radio France" (2 millions d'auditeurs chaque matin à 7h55) n'étaient même pas des propos raciaux ni racistes ni "racisants"... Et l'histoire ne dit pas non plus pourquoi ce fameux collectif avance masqué, au point de s'auto-nommer "collectif parlementaire" et non pas "collectif parlementaire UMP"... Décidément, on ne manque pas d'air, à l'UMP ! Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Pour les sketches de Guillon et Portes relayés par Libération, voir ce lien :
http://www.liberation.fr/medias/0101643039-stephane-guillon-et-didier-porte-les-chroniques-qui-derangent
NB : la direction de France Inter a supprimé les sketches en ligne des deux intéressés, sur le web de France Inter...
Même au niveau des archives... "cachez-moi ce sein que je ne saurais voir". Ils s'en prennent même à l'histoire et à l'historique de cette chaine de service public !
===> NOUS DEMANDONS QUE que les archives des chroniques de SG soient remises en ligne

La question se pose également de savoir ce que traffique et à quoi sert le CSA, qui concrètement ne remplit pas son rôle sur des coups comme ça. "CSA" comme "Conseil Supérieur de l'Audiovisuel", ou "Conseil pour la Sensure Audiovisuelle" ? :-)
Il convient désormais de contribuer et se mobiliser pour que S.Guillon et D.Porte soient réintégrés, avant même 2012 (à supposer même que... cf mutisme d'un DSK, dans l'affaire.).

Pour en savoir plus, voir aussi ===>
http://www.caricaturesetcaricature.com/m/article-52823514.html et
http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/

Pour soutiens et pétitions, chercher sur http://www.mesopinions.com
et voir :
http://www.facebook.com/pages/Soutien-a-Stephane-Guillon-et-Didier-Porte/104089382974934?ref=search&v=wall
http://www.facebook.com/posted.php?id=105666006133340&share_id=132774970076404&comments=1#s132774970076404

A l'arrivée : un mélange un peu nauséeux de regrets, de révolte, de dégoût, de tristesse, de consternation et de désolation. Je n'ai en fait découvert les chroniques de Guillon qu'en janvier 2010 (nul n'est parfait), au début de ma longue période d'hospitalisation. C'est assez dérisoire à dire, mais c'est quelque part l'un des très rares "bénéfices" que j'ai tirés de cette sale période (laquelle est encore en cours). J'avais vite pris le pli : podcaster chaque jour la chronique de l'infâme trublion. Ceux qui écfoutaient ça en live le matin à 7h55, bien souvent ça leur fouttait la "banane" pour toute la journée. Eh oui, c'est comme ça en Sarkozie : même ces moments-là sont proscrits... A ce stade, ce sera bientôt Sarko lui-même qui sera convié à 7h55 sur Inter pour jouer les amuseurs et trublions...

Pour mémoire, les photos du rassemblement de soutien à S.G et D.P organisé le 1er juillet devant la Maison de Radio France sont en ligne ici ===>
http://photos.parawing.net/gallery/album1065

Olive M

lundi 30 août 2010

Petit Poème en Sarkozie...

Source © djpaul92, customisé olive m

LES SARKOZYENS
(Librement inspiré de la parodie de Britney Spears de Choum "Les Tecnhopoufs", revu à la sauce sarkozyste)


Fils à papa,hautain Tout-gentil Tout-miel
Je vote à droite et j'ai rien dans la cervelle
Illuminé devant les posters de Johnny
Fan des soirées chic moi je vote Sarkozy

Eh oui c'est nous, les petits sarkoziens
On est gentils les étrangers sont nos amis
Mais on préfère l'immigration choisie

Graines de fachos à peine voilés voici les p'tits sarkozyens
Blaser chicos velours propret c'est le look des sarkozyens
On aime danser dans les soirées ou il n'y a que des gens "biens"
On aime l'Ordre, la sécurité, nous les sarkozyens

On aime la messe la tradition nous convient
On sait allier individualiste et chrétien
Dieu est lumière et il faut tout partager
Mais le clodo devant chez moi il peut crever
On défend nos intérêts, liberté d'entreprendre
Quitte à piétiner la gueule de celui qui ne peut se défendre
Le capitalisme, la loi du manger ou être mangé
Liberté, mais pour l'élite, si t'es pas fort tu peux crever

On est partout les petits sarkozyens
On est chargés d'idéaux nationaux
Lève le drapeau!

Graines de fachos à peine voilés voici les p'tits sarkozyens
Blaser chicos velours propret c'est le look des sarkozyens
On aime danser dans les soirées ou il n'y a que des gens "biens"
On aime l'Ordre, la sécurité, nous les sarkozyens

Pour se donner une image décontractée
On se donne un look branché
Mais sous le bling-bling et sous le vernis
Ça pue le faux et l'hypocrisie

C'est nous les petits sarkozyens
On est gentils, les étrangers sont nos amis
Mais on préfère l'élite de Sarkozy

Graines de fachos à peine voilés voici les p'tits sarkozyens
Blaser chicos velours propret c'est le look des sarkozyens
On aime danser dans les soirées ou il n'y a que des gens "biens"
On aime l'Ordre, la sécurité, nous les sarkozyens

Eh toi fais pas l'malin
Casse-toi pauv'con
J'vais t'le sortir mon gros Karcher
T'auras fini d'jouer la racaille !
Eh toi fais pas l'malin
Casse-toi pauv'con
J'vais t'le sortir mon gros Karcher
T'auras fini d'jouer la racaille !


Raccompagnons Nicolas Sarkozy à la frontière... de l'Élysée : http://www.facebook.com/group.php?gid=142284815808171



dimanche 29 août 2010

Une France au banc des pays des Droits de l'Homme, malgré les gesticulations et simagrées sauce UMP de Monsieur Le Louche et de ses amis...

Bonjour,

Déluge de condamnations, avalanche d'accusations... la France se retrouve bel et bien au banc des accusés et au banc des Nations soucieuses des Droits de l'Homme, depuis ces derniers mois et depuis la branlée électorale de l'UMP aux dernières régionales, c'est à dire depuis la surenchère sécuritaire, droitière et réactionnaire qui s'en est suivie...

Non contente d'être épinglée par la LDH, par Amnesty International, par la Cour Européenne des Droits de l'Homme et par Bruxelles, La France est désormais condamnée par la presse étrangère dans son ensemble, par une foultitude d'ONG hexagonales et internationales, par l'Eglise et par la Papautée (ndlr - le pape actuel étant pourtant lui-même réputé assez réactionnaire !), par l'ONU, par nombre d'hommes politiques européens (comme tout récemment M.Schwarzenberg, le Ministre Tchèque des Affaires Etrangères), par nombre d'hommes politiques internationaux et même par son propre Conseil Constitutionnel (cf. les gardes à vue qualifiées d'illégales). Et à présent un ministre de la Défense qui s'en prend à la politique de "sécurité" de son propre gouvernement (un comble !), un ministre d'état et des affaires étrangères - il est vrai contorsionniste arriviste et funambule assez controversé - qui dit : "Ça me fend le coeur (...) J'ai songé à démissionner"... et une secrétaire d'état à la ville qui se désolidarise complètement de ce qui fait la marque de fabrique du gouvernement Sarkozy : le tout sécuritaire, la surenchère et les expulsions collectives de telle ou telle sous-population ciblée et stigmatisée... Bonjour l'ambiance dans leur "gouvernement" ! Cela ressemble de plus en plus à une équipe de bras cassés ! Fillon et Sarkozy ne sont pas beaucoup efficaces qu'un certain Raymond Domenech, dans leur registre à eux... Tout ça sans parler des Juppé, Raffarin, Villepin et de tous leurs amis, bien entendu...

Un véritable coup de maitre et une véritable quadrature du cercle du désaveu réussie par l'UMP en général et par la Sarkozie en particulier. Excusez du peu. Les condamnations émises dans la presse étrangère sont brièvement échantillonnées dans le journal Libération en date du 26 août : c'est tout simplement édifiant.

En outre on se polarise beaucoup sur le cas des Roms, mais il ne faut pas oublier la stigmatisation élyséenne des étrangers plus en général, et même des français plus ou moins d'origine étrangère (sans qu'on sache trop "à partir de quand et de quoi" on est français "d'origine étrangère" - ndlr). Chose au moins aussi grave que la seule stigmatisation des Roms et de l'amalgame puant entre Roms et gens du voyage...
Bref, en bon Français : il n'y a pas de quoi être très fier d'être Français en ce moment...

Et ce monsieur Le-Louche qui vient nous dire le 25/8 avec un aplomb admirable et assez hallucinant, sur les ondes de France Inter, que la France respecte le Droit "européen"... Et pourquoi pas aussi l'esprit européen et celui de la "Patrie des Droits de l'Homme", pendant qu'on y est ? Dans la série : "Plus c'est gros, plus ça devrait passer", sans doute...

Et même ce Monsieur Le-Louche de s'inventer froidement une "loi européenne" (sic) selon laquelle il serait "interdit pour un ressortissant européen de rester dans un autre pays européen que le sien plus de 3 mois s'il est sans emploi" (dixit). Du Grand N'importe quoi. A l'heure où la France est épinglée par Bruxelles pour "entrave à la libre circulation des ressortissant européens"...

Hormis le fait que ce n'est là que pure intox, il faudra que ce Monsieur Le-Louche nous dise, à supposer même (cas de SF) que ses douces inventions soient réalité (...), pourquoi il n'y aurait que les Roms qui serait charterrisés sur Besson Airlines, et pas tous les autres ressortissants européens qui, sans emploi au-delà du troisième mois, continuent de fouler le sol de notre bel hexagone... Pourquoi pas aussi les Allemands,les Italiens, les Belges, les Anglais et tous les autres, hein, Monsieur Le-Louche ?

Plutôt que de chercher à nous pipeauter de façon aussi grossière en s'inventant de prétendues lois européeenes qui en fait n'existent pas, Monsieur Le-Louche ferait mieux de s'occuper de ses fesses en cogitant sur la prochaine et très possible saisine de la Cour de Justice de la République, sur le thème bien connu de l'affaire "W/B"...

Détail croquignol : ce Monsieur Le-Louche est secrétaire d'état aux affaires "européennes". En coulisses ils doivent se "marrer", en ce moment, à Bruxelles et à Strasbourg !

Olive M
-----------------------------
Diffusion :
plellouche@assemblee-nationale.fr,
jfcope@assemblee-nationale.fr ; "luc.chatel@education.gouv.fr" ; eciotti@assemblee-nationale.fr ; lluca@assemblee-nationale.fr ; "porte-parole Intérieur" ; "dpaille@assemblee-nationale.fr" ; "flefebvre@assemblee-nationale.fr" ; "franck.louvrier@elysee.fr" ; "brice.hortefeux@interieur.gouv.fr" ; "claude.gueant@elysee.fr" ; "UMP 2" ; "UMP 1" ; "UMP 3" ; "UMP IdF Pecresse" ; "eric.besson@donzere.net" ; "Mairie Donzère d'Eric Besson" ; "eric.besson@immigration.gouv.fr" ; "bbrochand@assemblee-nationale.fr" ; "francois.fillon@premier-ministre.gouv.fr" ; "nicolas.sarkozy@elysee.fr" ; "raymond.soubie@elysee.fr" ; "Le Bigaro" ; "Le Bigaro Gslama" ; "Le Bigaro Mag" ; "Le Bigaro Brezet" ; "figaro@lefigaro.fr" ; "figmag@lefigaro.fr" ; "abrezet@lefigaro.fr" ; "agslama@lefigaro.fr" ; "prousselin@lefigaro.fr" ; "jmsalvator@lefigaro.fr" ; "francismorel@lefigaro.fr" ; "ythreard@lefigaro.fr" ; "gboutet@lefigaro.fr" ; "fpicard@lefigaro.fr" ; "arovan@lefigaro.fr" ; "emougeotte@lefigaro.fr"

samedi 28 août 2010

Petits arrangements entre Parisiens : le protocole Chirac/Mairie de Paris

Madame Hidalgo bonjour,

Je vous écris pour vous faire savoir ce que je pense de l'arrangement en vue dont tout le monde parle depuis 48 heures : le petit arrangement pécule/partie civile ou apparemment le deal en voie de conclusion entre la Mairie de Paris et Monsieur Chirac.

Vous avez tout récemment déclaré n'avoir rencontré aucun Parisien choqué par ce deal (sic).
Je suis au regret de vous dire que vous vous plantez en disant ça. A mon humble avis, vous n'avez pas du chercher beaucoup ni bien longtemps parmi vos administrés parisiens. Je suis personnellement parisien (14-ième), et de ceux qui sont plutôt "choqués" par ce petit arrangement, justement. Et ce pour quatre (4) raisons :

- PRIMO : cela permet à Monsieur Chirac non pas totalement de se soustraire à l'exercice de la justice, mais de s'y soustraire partiellement. Chacun sait bien que le parquet n'agira pas de la même façon ni avec la même fermeté s'il n'y a plus de constitution de partie civile. En outre Monsieur Chirac se retrouvera pour ainsi dire sans contradicteur. Cool... Dire comme le disent certains que cela ne facilitera pas le cas de Monsieur Chirac est donc pour le moins étonnant. Comme le dit au contraire M.Valls avec justesse (pour une fois) : cela peut vider le procès de sa substance. Cela ne manquera pas de donner l'image d'une justice à deux vitesses : d'un côté la justice pour les privilégiés (comme J.Chirac) qui ont les moyens financiers et "de réseaux" pour s'y soustraire plus ou moins, et de l'autre côté la justice pour les justiciables pékins lambdas qui n'ont pas ces moyens-là. C'est assez navrant. Une fois de pluis, et ici grâce au coup de pouce de son successeur socialiste à la Mairie de Paris (un comble !), Monsieur Chirac va selon toute vraisemblance pouvoir s’en sortir.

- SECUNDO : vous n'êtes pas sans savoir que les partis politiques sont financés en bonne partie par les deniers publics. C'est le cas de l'UMP comme c'est le cas des autres grandes formations politique. Quant on dit que l'UMP va financer à 75% le retrait de constitution de partie civile dont Monsieur Chirac est l'objet, c'est dire que 50% au moins seront financés par les deniers publics, donc par le contribuable, par vous Mme Hidalgo, et par moi-même. Dire que cela permettra au contribuable parisien de retomber sur ses pattes est un raccourci inexact dans le meilleur des cas, fallacieux dans le pire des cas. La vérité, c'est que la dette dont sont redevables les contribuables parisiens sera financée... par les contribuables français à l'échelon national (ndlr - donc aussi, pour partie, par les contribuables parisiens ! Le serpent qui se mord la queue, en somme). Dans l'affaire, ce cher Monsieur Chirac s'en tire pour la modique somme de 550.000 euros, sans même parler de la manière dont ça lui permet à priori de dégonfler son procès. Autant dire que c'est une aubaine pour lui. Si encore c'était lui qui payait les 2,2 millions d'euros. Que nenni, ce n'est même pas le cas ! reconnaissez Madame Hidalgo qu'au plan du principe et de la morale, tout ça est quand même assez nauséeux.

- TERTIO : compte tenu du climat actuel de dénonciation de la droite en général et du sarkozisme en particulier en matière de collusion entre pouvoir politique et pouvoir de l'argent, ce genre d'arrangement peut selon moi se révéler calamiteux au plan du symbole. L'image donné par la Mairie de Paris, c'est l'image d'une entité qui n'est obnubilée que par la récupération de ses 2,2 millions d'euros. Or il est clair que cette affaire "Chirac" va bien au-delà de ce seul problème pécuniaire. Et qu'on ne vienne pas me dire que la Mairie de Paris n'aurait pas récupéré la mise à l'issue d'un procès normal et entier : si tant est qu'elle est convaincue qu'il y ait effectivement eu faute et emplois fictifs, elle pouvait s'en tenir au bon déroulement de la justice pour récupérer ses billes.

- QUATRO : ce protocole d'accord ou "petit arrangement" s'est négocié en coulisses, entre M.Delanoe et l'UMP, voire entre M.Delanoe et l'Elysée. Personne au sein du Conseil de Paris n'a été mis ni au parfum, ni dans le coup. Et surtout pas les Verts, notamment, pourtant historiquement à l'origine de la toute première plainte pour cette affaire, du temps de Tibéri...

La grande nervosité à laquelle la réaction d'Eva Joly a conduit et conduit certains dirigeants du PS (Mme Aubry, M. Delanoe lui-même, etc.) indique à elle seule qu'il y a un problème, et que certains socialistes sont gênés aux entournures quand ils ont à faire à quelqu'un comme E.Joly qui met les pieds dans le plat, alors même qu'elle n'est pas née de la dernière pluie ni au plan juridique, ni au plan judiciaire, ni en matière de lutte anti-corruption. Le risque "
politique" pour le PS, dans l'affaire, c'est clairement qu'une partie des gens de gauche ulcérés par les conflits et collusions argent/politique (voir les diverses magouilles qui vont avec) se retournent vers Europe Ecologie et E.Joly, au moins au premier tour (voire plus si l'occasion leur en est donnée) des prochaines échéances électorales. N'oubliez pas que Mme Joly est un symbole premier de la lutte anti-corruption contre le pouvoir politique dans le mauvais sens du terme. Je ne suis pas convaincu que Monsieur Delanoe ni vous-même ayez beaucoup réfléchi à ce côté-là des choses (...)

Soyons clair : cette affaire Chirac n'est pas une banale affaire "judiciaire" et encore moins une banale affaire "pécuniaire". C'est aussi une affaire politique. En gérant de la sorte, Monsieur Delanoe feint de ne pas l'avoir compris, et ça, au plan de la morale politique c'est vraiment sujet à caution. «A partir du moment où nous signons un protocole d’accord qui nous indemnise pour le préjudice subi, nous n’avons plus de raison d’être partie civile», a justifié la mairie. Désolé Madame Hidalgo, mais personnellement je ne suis pas d'accord. Je pense que les choses ne sont pas aussi "triviales" que ça.

Tout le monde sait que ce deal a été suggéré par l'Elysée, puisque l'UMP est en réalité caporalisée par Monsieur Sarkozy et que c'est lui qui continue d'y tirer les ficelles (
même si certaines ficelles se distendent légèrement, ces derniers temps). En suggérant ce "donnant-donnant", la Sarkozie cherche évidemment à faire de la lèche à la frange chiraquienne de l'UMP, et à faire en sorte que ce procès Chirac se dégonfle, car ça ne viendrait in-fine qu'en rajouter une couche sur toutes les affaires auxquelles la Sarkozie est désormais plus ou moins confrontée (BetencourtGate, WoerthGate, KarachiGate, etc.). Appelons ça - au second degré - une sorte de "solidarité" de droite.

Madame Hidalgo, d'habitude vous m'êtes quelqu'un de plutôt sympathique. Mais là je vous suggère de ne pas parler trop vite au nom des "
parisiens", et encore moins au nom des "parisiens qui vote habituellement à gauche". Dans le meilleur des cas c'est facile et erratique. Dans le pire des cas c'est mensonger et très démagogique.

Le protocole d’accord ne deviendra effectif que s’il est voté lors du Conseil de Paris. Personnellement, en tant que parisien et en tant qu'électeur de gauche, je souhaite donc que le Conseil de Paris vote contre.

Olive M
-------------
Diffusion : Mairie de Paris, Monsieur Delanoe maire de Paris, Madame Hidalgo première adjointe de Paris, Pascal Cherki maire de Paris XIV-ième, Parti Socialiste, les Verts, Europe Ecologie, l'Elysée, l'UMP, les parlementaires UMP, Monsieur Copé JF, les deux porte-baratin UMP Paillé D. et Lefèbvre
-------------
Courriel diffusé sur le blog http://humeurs-olivem.blogspot.com/

jeudi 26 août 2010

Mme Royal lave "plus blanc que blanc"...

Ce 23/8, Mme Royal nous a gratifié de sa "rentrée politique", comme de juste sur le thème du "sécuritaire". C'est tout ce qu'elle a trouvé pour se distinguer :-). Non sans prétendre, dans un premier temps et chose cocasse, devoir se garder de faire l'erreur de se placer sur ce terrain très sarkoziste du "sécruritaire". Mme Royal cultive décidément le (curieux) paradoxe... au besoin en faisant dans la surenchère au sein de son propre camp socialo !

Non contente de s'en prendre à Sarkozy - chose pour laquelle elle est somme toute assez dans son rôle -, elle juge opportun de s'en prendre aussi à ses petits collègues du PS - chose qui prêtera un peu plus à sourire. Petits collègues du PS qu'elle se permet de taxer de "laxisme". Ainsi donc, Mme Royal laisse entendre que ce serait fatalement une ligne "laxiste" qui l'emporterait au sein de sa volière socialiste, dès lors que ses propositions à elle ne serait pas reprises dans le programme du PS. Sous-entendu : au PS, tous les autres sont des laxistes. Sans même parler des Verts, d'Europe Écologie et de toutes les autres formations de gauche, bien entendu (...). Pas étonnant qu'un certain Manuel Valls l'ait soutenue en 2007...

Mme Royal en viendra presque à nous faire regretter de n'avoir pas été conviée à occuper les bureaux de la place Beauveau, durant les années 1998/2002... A l'époque, au moins "on aurait vu ce qu'on aurait vu", nom de Dieu ! Et cette façon de s'attaquer aux gens de son propre camp sans jamais daigner les nommer, c'est décidément admirable. Du Grand Art.

Mais plus au fond, que veut donc nous dire là Mme Royal ? Et accessoirement de qui veut-elle donc nous parler ? Est-elle en train de nous dire (chose probable) que Mme Aubry et/ou M. DSK seraient de doux rêveurs ? Des enfants de coeur potentiellement laxistes et donc irresponsables ? D'aimables bisounours ? Les intéressé(e)s apprécieront (...).

Même si ça ne prend évidemment pas les même proportions, on peut craindre qu'il y ait quelques petits points communs entre la sur-exploitation médiatico-politique du tout sécuritaire versus Sarkozie, et cette espèce d'instrumentalisation versus Royal de la chose « insécurité » à l'échelle du PS. A tout le moins un certain populisme ? A tout le moins une certaine démagogie ? Certes, dans le cas de la Sarkozie, ces appellations tiennent du doux euphémisme. Et l'on ne peut pas mettre tout le monde dans le même panier. N'empêche, il y a probablement de quoi cogiter sur ce qui pourra passer pour des sortes d'analogie. Le tout sécuritaire sarkoziste a quelque chose de carrément nauséabond, mais le sécuritaire de Royal au sein du PS ne sens pas forcément vraiment la rose... Sans parler de la quadrature du cercle qui consiste, dans la même déclaration, à condamner le "tout-sécuritaire" sauce sarkosiste et à s'adjuger le soit disant monopole de la chose sécuritaire au sein du PS...


Accessoirement, cela nous indique que la rhétorique sécuritaire dépasse quelque peu les seuls clivages classiques droite/gauche. Certains, y compris à gauche, souscriront peut-être plus à la réaction d'un De Villepin au sein de l'UMP qu'à celle d'une Royal au sein du PS... même s'il faut tenir compte des intentions calculatoires purement politiciennes qu'il y a chez tout un chacun (...).


Concernant Mme Royal : jouer dans ce registre, même au sein du seul PS, est un peu navrant dans la mesure où l'on ne l'a guère entendue ces dernières semaines sur la thématique des Droits de l'Homme. C'est bien sympa de dispenser de bonnes leçons de "réalisme sécuritaire" à ses petits collègues du PS, mais ça serait quand même bien si ça s'accompagnait de quelques états d'âme au plan des Droits de l'Homme. Vu le contexte ambiant, ça ne serait sans doute pas du luxe.

Au demeurant, ce n'est pas parce que l'on s'inquiète des Droits de l'Homme qu'on est "laxiste" en matière de sécurité. Le problème avec Mme Royal, c'est qu'on a la sensation diffuse que dans son esprit c'est un peu "fromage OU dessert"... Personnellement, en tant qu'électeur de gauche, je le confesse humblement : ça me perturbe. Je préfère encore les propos d'un Besancenot (ce 22/8) – même si ne vote d'habitude pas pour lui – qui nous dit qu'embrayer sur le terrain de l'insécurité à la rentrée serait un piège et qu'il vaut mieux se polariser sur l'insécurité... sociale.

En outre, ces propos au sein du PS et concernant le PS a immanquablement un petit côté "surenchère". Primo on ne voit pas bien au nom de quel constat l'on devrait taxer un DSK ou une Aubry d'un quelconque angélisme ou d'un quelconque laxisme. Secundo, en fait, Mme Royal se veut et se dit pourtant « moins laxiste » (ou « plus non laxiste ») que X ou Y à priori bien peu laxistes. Moins laxiste que « pas laxiste », qu'est-ce donc, sinon « très sécuritaire » ? Ça me fait penser au sketche de Coluche sur la lessive, "le nouvel Ariel". Quand il disait : « Plus blanc que blanc, je sais pas ce que c'est, comme couleur. Plus blanc que blanc, ça doit être transparent ». Eh oui, c'est comme ça : déjà en 2007, sur le terrain de la « sécurité », Mme Royal aimait bien à se faire plus royaliste que le Roi...

Olive M

vendredi 20 août 2010

Une France épinglée sur les Droits de l'Homme : vague réaction de Monsieur Copé JF...

Suite à la diffusion de mon fil intitulé : "La France à nouveau épinglée sur le terain des Droits de l'Homme...",
Monsieur JF.Copé a réagi de la façon suivante (dans la série "Ça ne mange pas de pain") :
<-----------
Monsieur,
Vous avez bien voulu me transmettre un lien Internet au sujet de la récente condamnation de la France par le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale et je vous en remercie.
Je tenais à vous assurer que j’avais pris connaissance de votre courrier avec toute l’attention qu’il mérite.
Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Jean-François COPÉ
----------->

Ce à quoi j'ai répondu de la façon suivante :
<-----------
Monsieur Copé,
Merci pour votre réponse très générique. Pendant que vous y êtes, vous devriez aussi vous pencher sur le fait qu'au chapitre des Droits de l'Homme, la France est également épinglée par la LDH, par la CEDH, par l'ONU, par Amnesty et même... par son propre Conseil Constitutionnel ! Un pur bonheur et un Grand Honneur que d'être Français, aujourd'hui en 2010 !
Bien à vous,
Olive M
----------->

mercredi 18 août 2010

Actualité footeuse instructive : exemple comparatif de la "commission de discipline" footeuse de la FFF... (à l'attention du prez de la ffvl)


Monsieur Benintende,

La toute récente actualité FFF-fédéralo-footeuse (commission de discipline) n'aura probablement pas échappé à votre aimable sagacité.

Pour votre gouverne, vous devriez vous pencher sur les mesures de suspension dont ont écopppé les footeux de l'équipe de France suite à leurs comportements qualifiés de "graves" et "inqualifiables" par toute la France du ballon rond (et pas seulement - personnellement je suis plutôt "Rugby"), à l'issue du fiasco en Afrique du Sud, vécu dans l'hexagone comme une catastrophe et une "honte" nationale (voire nationaliste).

PRIMO : sur 23 de ces joueurs payés à coup de millions d'euros et ayant mené cette fameuse mutinerie contre les instances fédérales et
ayant mené une "grève de l'entraînement", 19 n'ont hérité d'aucune peine (zéro sanction).

SECUNDO : 3 de ces joueurs ont hérité de 1 à 5 matches de suspension en équipe nationale, soit l'équivalent d'environ 1 à 4 mois sans match international. Mais ZÉRO suspension de licence (ces 3 mutins peuvent continuer de jouer en compète dans leur club français ou étranger), et pas la moindre sanction financière.

TERTIO : le 24-ième, un dénommé anelkaka, voyait son cas examiné pour avoir proféré l'insulte suivante sur le dos de l'entraîneur national (un certain Domenech) : "Va te faire enculer, sale fils de pute" (sic). Il a hérité de 18 matches de suspension en équipe nationale, soit l'équivalent d'environ 2 ans sans match international. Mais là non aussi ZÉRO suspension de licence (cet adepte de la véritable insulte caractérisée peut continuer de jouer dans son club). Et là non plus pas la moindre sanction financière.

Pourtant, les griefs qui sont invoqués sur le dos de ces éminents footeux suite à la débandade Sud-Africaine sont autrement plus graves que ceux qui ont finalement été retenus à l'encontre d'un pion libériste et petit électron libre de Montel
, dont grosso-modo les emails privés "scandalisent" quelques personnes de la ffvl sans même que ce soit intrinsèquement de leur ressort, et dont le ton parfois caustique, acerbe et impertinent (suite à de la légitime défense, en réalité) indispose au plus haut point des gens comme messieurs benintende, landreau et consorts (...).

Vous, monsieur benintende, qui taxiez votre "psychopathe de Montel" de vous avoir soit disant "insulté" non seulement vous mais aussi vos quelques collègues punitivo-sécuritaires, ainsi, à vous lire, que toute la ffvl (...). Pour ce qui est du sens sémantique véritable du vocable "inculte", je vous suggère, pour prendre un peu de recul et relativiser vos allégations, de vous pencher sur l'insulte proférée par ce nicolas anelkaka, laquelle, pour le coup, semble réellement tenir de l'insulte caractérisée (...).

Je vous rappelle que l'infâme Montel a hérité, pour sa part, de 5 (cinq) ans de suspension de licence (autant dire 5 ans de privation de vol puisque 80% de ses vols se font en compétition - terrain sur lequel la ffvl est malheureusement en situation de monopole. Ce qui, "accessoirement", conduit à un préjudice financier de 6000 € (six mille euros) environ - par le truchement de suppression de police d'assurance pourtant dument souscrite et payée.

Cela pourra vous confirmer vous-même, si besoin était (...), que vous êtes ici dans la démesure et dans l'outrance.

Bien à vous,
Olivier Montel,

votre exutoire et tête de turc préférés
Citation du jour dédiée à monsieur benintende :
"Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser" [Malraux]

http://humeurs-olivem.blogspot.com/
http://volatile.parigot.free.fr/
http://photos.parawing.net/gallery/olive
http://montelol.fototime.com/ACCUEIL
http://www.facebook.com/olive.montel

Diffusion :
jc.benintende@ffvl.fr; president@ffvl.fr; j.benintende@free.fr; jc.benintende@free.fr
Copie :
jc.landreau@free.fr; jc.landreau@ffvl.fr; k.bonnenfant@ffvl.fr; comp_pp@ffvl.fr; comm.discipline@ffvl.fr; bd@ffvl.fr; cd@ffvl.fr; communication@ffvl.fr; sophie@ffvl.fr; secretariat@ffvl.fr; "Comm compet PIDF 1"

Estrosi : un délirium sécuritaire sarkoziste... recadré même par certains beaux esprits sarkozistes !

Bonjour,

Suite à ses délires proférés sur le dos des municipalités et maires de France (entendez par là les maires de gauche, bien sur), le niçois de l'Industrie (alias estrosi) a été recadré par ses propres
collègues en Sarkozie. Excusez du peu. Tous les observateurs et toute la presse (y compris le Bigaro) ont souligné et même ironisé sur le fait que le sieur estrosi avait été ainsi remis dans ses pompes. Seul l'intéressé lui-même a refusé de l'admettre, en s'escrimant le 19/8 sur les ondes d'Europe 1 pour tenter de nous convaincre que "non, décidément non, il n'avait pas été recadré". Pathos, quand tu nous tiens....

Ce seul détail est symptomatique de la vexation de monsieur estrosi suite â cet épisode. Pitoyable. Résultat des courses : tout le monde rigole, y compris dans son entourage... Cela apprendra à ce monsieur estrosi à se spécialisr lui aussi dans les déliriums et dans les
salades ultra-sécuritaires.

Car au rayon des "salades", monsieur estrosi ferait mieux de s'occuper de ses salades niçoises, en compagnie de son grand admirateur et complice du 06 : le petit crâne d'oeuf ciotti, apprenti-sorcier du tout sécuritaire démago-sarkoziste et pratiquant émérite de la bonne pipe à monsieur lepénis...

Penser pouvoir venir dispenser de telles leçons de morale et d'efficacité aux municipalités de gauche, c'est assez croustillant quand on sait que la lutte contre l'insécurité est d'abord un domaine régalien, domaine régalien pour lequel la Sarkozie est aux manettes depuis 9 (neuf) ans... Messieurs estrosi et ciotti du 06 ne font là que prendre part une surenchère purement verbale et législative. Ce n'est ue du vent. En 2011, 3500 emplis seront supprimés dans les effictifs de la police nationale. Tout ce spectacle n'est que poudre aux yeux. Dans les faits, compte tenu de sa logique en la matière, la politique "sécuritaire" de monsieur saroky ne dispose plus d'aucun degré de liberté. Sur le long terme, ce n'est qu'impuissance et aveuglement. Dans son édition datée du 19 août, le journal Le Monde isait dans son éditorial et en Une : "Ils ont grillé toutes leurs cartouches"...

Quant à ses lubies et à ses bouffées de chaleur du genre "sanctions contre tel ou tel maire", inutile de dire que ça ne repose sur RIEN ni au plan du droit des collectivités locales, ni au plan pénal, ni au plan du droit administratif, ni au plan du droit constitutionnel.
Bref, le pauvre estrosi se raconte des histoires, il fantasme à mort. Ça doit être les nerfs, Docteur... Pourtant, en tant qu'ancien compétiteur motocycliste de choc... monsieur estrosi devrait faire preuve d'un peu plus de sang-froid...

Quant à l'échelon "national", monsieur estrosi ferait mieux de s'en tenir à son maroquin de l'industrie, au lieu de venir aboyer et montrer les crocs comme le berger allemand de l'Intérieur et toutou de la Sarkozie, son congénère pyromane incendiaire horteFEUX... C'est à croire que l'estrosi a l'horteFEUX au cul !

Ça ne serait pas du luxe, à l'heure où tous les observateurs et tous les économistes se demandent quelle est la politique "industrielle" de la France, à supposer même qu'il y en ait une... Il est vrai qu'il y a encore deux ans et demi, l'UMP et la Sarkozie ne juraient que par leurs dogmes néo-libéraux, avant de (prétendre devoir) se convertir en catastrophe aux exigence d'une certaine "régulation". Alors bon, le "ministère de l'Industrie", en France... peu étonnant qu'il soit tenu par quelqu'un de bien eu compétent et de bien peu volontariste !

En tous cas, le fait qu'estrosi ait même été recadré par le spécimen horteFEUX en personne en dit long sur le degré de délirium dont il souffre... Être à côté de ses pompes au point d'être remis en place par le lieutenant sarko-sécuritaire en personne, c'est quand même plus qu'éloquent...

Et l'on attend si ce n'est avec impatience du moins avec curiosité de voir à quel point cette fuite en avant rhétorique et sécuritaire profitera au front nazional, en 2012 mais aussi dès les échéances électorales locales de 2011...

olive m
---------------------
Diffusion : UMP (+web), Brice le ministre raciste de l'Intérieur, porte-baratin de l'Intérieur Gérard Gachet, parlementaires UMP, chef de meute parlementaires UMP JF.Copé, portes-baratins de l'UMP Paillé et Lefèbvre (web + profile FB), porte-baratin du gouvernement Luc Chatel, Elysée (web), Morano la droitière de choc, les "conseillers" en coulisses à l'Elysee, Matignon (web), Rama Yade (web) S.E aux sports, la taupe UMP du FN besson eric, e.ciotti l'apprenti-sorcier réactionnaire du tout sécuritaire - et ses amis UMP e.abou et l.luca, le Team du Bigaro, Elysée (web), X.Bertrand chef de meute UMP

lundi 16 août 2010

Monsieur Jacques Myard (UMP) est un sacré pince sans rire...

Cher député ump-très-sarkoziste-Myard, bien le bonjour,

J'ai entendu ce jour du 16/8 sur France Inter vos propos "tout-sécuritaires" assez dans l'air du temps, et je vous avoue que c'est une fois de plus avec un brin d'amusement mêlé de d'une certaine consternation.
Par les temps qui courent, vous ne vous distoinguez pas vraiment par votre "originalité"...

A vous entendre
, on croirait que vous venez d'arriver au pouvoir, vous UMP. C'est tout simplement risible.
A vous entendre, la situation "très moyenne" de la France en matière de "sécurité" serait due "aux autres".
A vous entendre, vous ne seriez pour rien dans une situation que vous vous complaisez vous-même à diaboliser, à criminaliser et à faire passer pour apocaliptique (c'est vous même qui le laissez ententre avec votre durcissement sécuritaire
rhétorique (et pas seulement rhétorique) à tout va, consécutif à votre déculottée électorale aux dernières régionales - NDLR).
A vous entendre, il suffirait de liguer les français les uns contre les autres, de vous faire l'apôtre de la politique de la peur et de jouer le coup classique des "boucs-émissaires" pour résoudre les problèmes des français...
Franchement, vous n'avez pas honte du ridicule ! Faut-il que vous soyiez bien aux abois pour en être arrivé là ! Quelle preuve d'irresponsabilité et d'immaturité politique au sens propre du terme !

L'UMP et plus spécialement la Sarkozie sont au pouvoir depuis 9 (neuf) ans Monsieur Myard, faut-il vous le rappeler ? Les méthodes sarkozistes sont aux affaires depuis 9 (neuf) ans. Votre échec est patent Monsieur Myard, regardez donc plutôt les choses en face, plutôt que de prendre les français pour des gogos ! Votre surenchère sécuritaire actuelle le prouve de façon patente. Cette surenchère est elle-même un aveu d'incurie ! Depuis 2002, votre traitement du problème social de la sécurité est tout... sauf social.
Depuis 2002, votre traitement du problème de la sécurité est tout... sauf efficace. Tout au plus s'agit-il là d'un gadget politico-médiatique pour tenter de manipuler les foules. Depuis 2002, vous ne réduisez aucune "insécurité", et aujourd'hui vous venez nous faire des leçons de morale "pratiques" et "idéologiques" sur ce terrain glissant ? Vraiment, Monsieur Myard, vous n'avez pas honte...

Personne n'est dupe, en réalité. En tous cas pas les citoyens qui font l'effort de s'informer à minima ! Même les différentes instances internationales ne sont pas dupes, qui condamnent allègrement la France suite (entre autres choses) aux récents dérapages gouvernementaux et élyséens - y compris sur le fameux "débat" très "bessonnien" et assez brunâtre sur l'identité très "nationale" (
NDLR - encore l'ONU tout récemment, ce sera bientôt à en avoir honte d'être Français, au train où vont les choses...). Personne n'est dupe pour comprendre qu'en réalité tout ce cirque n'est qu'écran de fumée, tentative de diversion et tentative 2012 d'un remake de "ratissage" électoral à la sauce "présidentielles 2007" - bref, grosso modo pour faire une petite "gâterie" à ce cher Monsieur Lepénis, si vous voyez ce que je veux dire...

Quant à l'état de l'UMP que vous qualifiez très sérieusement ce jour sur Inter "d'unie" - défense de rire - , au moins pouvez-vous vous flatter de nous procurer là un aimable divertissement. Vous êtes un sacré pince sans rire, dans votre style... Quand on voit la foultitude de déclarations style Jupé, Bouttin, De Villepin, Laffineur, Grand, Raffarin, P.Devré, Acoyer etc. etc. etc. Sans parler de certains mutismes qui en disent tout autant (côté "Nouveau Centre" de chez M.Morin, par exemple)....

Post diffusé sur mon petit blog, sous le titre "Monsieur Jacques Myard (UMP) est un sacré pince sans rire...".

Bien à vous,
Soyez fort...
Olivier Montel
-------------------------------------
PS - je vois que sur votre blog figure un item "Groupe cheval" dédié à la filière équine... C'est assez savoureux, ça. Vous devez donc être un grand ami de ce cher Monsieur Woerth... il est vrai que votre périmètre des Yvelynes n'est guère éloigné... de Chantilly ! SVP entre deux courses de canassons, profitez-en donc pour passer le bonjour à Mme Woerth, pendant que vous y êtes :-).
-------------------------------------
http://humeurs-olivem.blogspot.com/
-------------------------------------
DIFFUSION : UMP (+web), Brice le ministre raciste de l'Intérieur, porte-baratin de l'Intérieur Gérard Gachet, parlementaires UMP, chef de meute parlementaires UMP JF.Copé, portes-baratins de l'UMP Paillé et Lefèbvre (web + profile FB), porte-baratin du gouvernement Luc Chatel, Elysée (web), Morano la droitière de choc, les "conseillers" en coulisses à l'Elysee, Matignon (web), Rama Yade (web) S.E aux sports, la taupe UMP du FN besson eric, e.ciotti l'apprenti-sorcier réactionnaire du tout sécuritaire - et ses amis UMP e.abou et l.luca, le Team du Bigaro, Elysée (web), X.Bertrand chef de meute UMP

dimanche 15 août 2010

Monsieur estrosi devrait prendre des vacances...

Bonjour,

Ce week-end du 15 août, le dénommé monsieur estrosi a pris avec beaucoup de zèle le relai de messieurs sarkozy, hortefeux et autres petit crâne d'oeuf du "tout-sécurit" de ciotti pour jouer les donneurs de leçon aux maires de gauche en matière de sécurité... Ainsi donc, non content d'être déjà le ministre très sarkoziste de l'Industrie, monsieur estrosi joue à présent le rôle du ministre très très sarkoziste de l'Industrie du "tout-sécuritaire"...

Ce faisant monsieur estrosi oublie de nous rappeler que lui-même et la sarkozie sont aux manettes depuis maintenant bientôt 10 (dix) ans. Il oublie de dire que la lutte contre l'insécurité est une tâche de nature régalienne qui incombe en premier lieu à l'état et au gouvernement dont il est l'un des augustes membres. Encore une tentative pour faire diversion et encore une manoeuvre pour se défosser de ses propres (ir)responsabilités et de ses propres incuries sarkoziennes en matière de "sécurité"...

Ce monsieur estrosi oublie aussi de nous dire que la sarkozie est discréditée aux yeux des français sur ce terrain de la sécurité, comme l'atteste le récent sondage CSA qui nous dit que pour 60% de l'électorat, monsieur sarkozy est incompétent sur ce terrain qui pourtant constitue sa marque de fabrique depuis des années...

Preuve de la démagogie grossière dont use monsieur estrosi à l'encontre du maire de Grenoble, par exemple, cette réponse factuelle de ce dernier qui le renvoie dans ses cordes en lui rappelant : "Depuis mon élection de maire, les effectifs de la police municipale ont augmenté de 41% quand, depuis 2002, ceux de la police nationale baissaient de 17%", écrit M. Destot dans un communiqué".

A ce rayon "communes de plus de 5000 habitants" dont se gausse le sieur estrosi, on n'oublie pas que les municipalités de droite de plus de 5000 habitants remplissent deux fois moins souvent leurs obligations que leurs homologues de gauche quand il s'agit de respecter les textes en vigueur pour l'accueil des gens du voyage, par exemple... Ce sont donc bien au premier chef ces municipalités de droite qui alimentent l'effectif des communes qui ne respectent même pas ce genre d'obligation légale. Et il en est de même pour les quotas de logement social, par exemple, chacun le sait bien (...).

Et ce monsieur estrosi d'en appeler à une "union sacrée" contre l'insécurité, alors que la rhétorique sarkoziste consiste depuis deux mois à monter les français les uns contre les autres... Ce à quoi lui répond à juste titre Monsieur Borgel, le Monsieur "sécurité" du PS : "S'il doit y avoir un pacte des maires, c'est un pacte pour exiger de l'Etat la remise à niveau des effectifs de police et de gendarmerie dans nos villes".

Monsieur Borgel conclut d'ailleurs en suggérant justement à monsieur estrosi de prendre lui aussi des vacances... ce qui nous fera effectivement des vacances à tous, en réalité. Peut-être même peut-on suggérer à monsieur estrosi de partir faire du camping sur la côte d'azur, ça le changera un peu de ses palaces de la côte d'azur et de ses multiples logements de fonction gratuits dans les beaux quartiers de Paris, le tout sur dos du mouton-contribuable (car ça non plus on n'a pas oublié, monsieur estrosi !). S'il ne trouve pas de place dans des campings (8 étoiles) ordinaires, il pourra toujours tenter le coup dans des campements prévus pour les "gens du voyage", c'est à dire le long des autoroutes et à proximité des décharges et des déchetteries. Comme ça il pourrait prendre la température de la vraie vie, de la vie réelle de ces gens-là, de "l'intérieur" (voir en compagnie du sieur de l'intérieur, ce cher horteFEUX).

Même le vice-président (UMP) de l'Assemblée nationale, Marc Laffineur, a recommandé à m.estrosi d'«arrêter de stigmatiser les élus locaux». (Le Monde, Le Point)
Même le député (UMP) Jean-Pierre Grand proteste contre l'expulsion violente samedi matin de Roms à Montreuil... en comparant la méthode (séparer femmes et enfant d'un côté et hommes de l'autre) à celle utilisée durant certaines rafles les plus sombres de l'histoire de France la plus sombre - excusez du peu.

Enfin, tout ce tapage médiatico-sécuritaire entretenu par UMP et Sarkozie ne nous font pas oublier les différentes affaires en cours, affaires sur lesquelles ces messieurs de l'UMP continuent à nous balancer leurs petits écrans de fumée (KarachiGate, BetencourtGate, WoerthGates qui sont tous de véritables SarkoGates en puissance, en vérité etc. etc.). Car les "affaires" continuent, ne nous y trompons pas : comme le prouve ce nouveau fait d'arme de "légion d'honneur" plus ou moins verreuse accordée par monsieur woerth et révélé il y a quelques jours à peine par Mediapart et le Canard Enchaîné...

De même que cela ne nous fait pas oublier d'autres types de "curiosité" particulièrement édifiants en matière de sécurité, lesquelles dénotent en outre des manoeuvres de favoritisme et de passes-droits présidentiels accordés à telle ou telle région ou à telle ou telle catégorie de citoyens : ainsi, il faut savoir que les effectifs de la police nationale ont augmenté sur la période 2006-2009 dans le département des Hauts de Seine (92, le département d'origine de monsieur sarkozy, en réalité peu en proie aux problèmes sociaux d'insécurité), alors même que ces mêmes effectifs de police et de gendarmerie diminuaient dans le département de Seine Saint Denis (93), là même où le sieur hortefeux vient nous gratifier régulièrement de ses aimables rodomontades, au premier fait divers venu... Etonnant, non ?

Olive M

vendredi 13 août 2010

La France à nouveau épinglée...

Bonjour,

Après la Ligue des Droits de l'Homme, la Cour Européenne des Droits de l'Homme, Le Conseil de l'Europe, Amesty International et même après son propre conseil constitutionnel, c'est à présent par le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale que la France est épinglée au chapitre des Droits de l'Homme.

Cette fois-ci pour ce qui est assez pudiquement appelé «l'absence de vraie volonté politique» de ses autorités face à la «recrudescence notable du racisme et de la xénophobie».

Les caractères discriminatoire et xénophobe de certaines récentes campagnes gouvernementales et élyséennes qui y sont clairement pointées (sur les Roms et les gens du voyage, l'exclusion des «non français de souche» et même le fameux débat sur «l'identité nationale»). Même son de cloche dans la presse étrangère y compris la plus prestigieuse comme par exemple le New York Times, avec des mots très durs pour la politique de M. Sarkozy qui «attise dangereusement les sentiments anti-immigrés» au nom de «gains politiques à court terme» (sic).

Ainsi donc, il se confirme une fois de plus que la France, initialement et très "historiquement" Patrie des Droits de l'Homme, n'est plus ni un modèle en matière de Démocratie, ni une Démocratie à proprement parler. Et que sa classe gouvernante sacrifie cette mission historique sur l'autel de calculs politiciens de court terme (...). Bref, la France est devenue une espèce de pseudo-démocratie de seconde zone, qui patauge en eaux plus ou moins troubles et brunâtres.

Et un certain Monsieur Lellouche, député et conseiller de Paris UMP, d'essayer de sauver la face, de sauver les meubles et de sauver les apparences, dès le soir du 12/8 sur certains médias comme Antenne 2, en déclarant pompeusement et contre toute évidence que (sic) "La France n'a pas de leçon de morale à recevoir en matière de droits de l'homme". En voilà au moins qui "ne se prend pas la tête"... Il est d'ailleurs à noter que ces faits récents ne sont absolument pas mentionnés sur le blog de l'intéressé, ce qui illustre assez bien à quel point lui et ses collègues de l'UMP sont gênés aux entournures et préfèrent se contenter de la politique de l'autruche. Une autruche en uniforme tout-sécuritaire et armée de matraques, de taser et de revolver, bien entendu (...).
Par certains aspects, c'est assez pathétique.

Quant à la presse hexagonale, il suffit de voir certains titres comme :
>> "Sarkozy contre la République",
>> "Sarkozy, le voyou de la République",
>> "Un président hors la loi"
pour comprendre pourquoi l'Elysée et nos gouvernants tentent de museler et de diaboliser la dite presse hexagonale (quand le malade a de la fièvre après avoir pris des coups, certains voudraient bien pouvoir casser le thermomètre)...

Olive M
----------------------
DIFFUSION : Monsieur Pierre Lellouche (UMP), UMP, groupe parlementaire UMP, JF.Copé (+web), Luc Chatel porte parole UMP du gouvernement, C.Estrosi député UMP de choc, l'apprenti-sorcier du tout sécuritaire sarkoziste ciotti du 06, Messieurs les porte-paroles UMP Paillé (FaceBook) et Lefèbvre (web), Elysée (web), Matignon (web), Ministre de l'Intérieur (web), porte-parole de l'Intérieur, le Bigaro, Libération, Marianne, Médiapart, L'Express, Le NouvelObs, l'Humanité, Le point, Le Parisien, Radio France (web), France Inter (web), France TV (web), France2 (web), TV-Sarko-TF1, Parti Socialiste, Parti de Gauche, NPA, Les Verts etc.

mercredi 11 août 2010

>>> Acharnement et parodie de justice "ffvl" : mon dernier courrier au prez de la ffvl Môôôssieur Benintende

Bonjour,

Voici un courrier adressé récemment à Monsieur Benintende, prez de la ffvl, au sujet des manoeuvres de rétorsion punitive expéditives, arbitraires et hors de proportion qu'il a orchestrées sur mon dos en 2009, manoeuvres ayant conduit in-fine en première instance à 5 (cinq) ans d'exclusion de chez madame ffvl (excusez du délire !).

Dans ce courrier dont je fournis ici la version en ligne, je repasse ce film navrant et je redis ma façon de penser. Je garde évidemment ma liberté de ton, en dépit du fait que Monsieur Benintende et certains de ses subordonnés affichent un zèle admirable pour chercher à me réduire au silence (on peut toujours rêver...).

Accessoirement, j'évoque aussi les contacts que j'ai avec la chambre Arbitrale du CNOSF sur le sujet. Car hormis l'appel "ffvl" qui reste en cours, je ne compte évidemment pas en rester là, si d'aventure ces quelques fédéraux campaient sur leurs positions extrêmistes, kafkaiennes et paranoïaques (...).

Sachant que pour moi plus rien n'urge à proprement parler, étant donné mon grave accident de vol survenu en décembre 2009 en Afrique du Sud. Lequel carton fait que je suis toujours sur béquilles au bout de 8 mois, après 6 mois d'hosto à temps complet et dans l'attente d'une éventuelle et cinquième intervention - autant dire que je ne suis pas prêt de me remettre en l'air (...).

Dans mon esprit, les multiples "sanctions" dont j'ai déjà écopé en 2009 sont déjà disproportionnées, eu égard à ce qui peut réellement m'être reproché (c'est à dire pas grand-chose en vérité, sinon un ton volontiers iconoclaste et une certaine impertinence que j'assume d'ailleurs sans aucun problème de conscience...).

Pour ceux qui sont curieux de voir à quoi peuvent ressembler :
- une parodie de justice...
- une cabale procédurière basée à l'origine sur la délation et la diffamation (les courageux acariâtres mythomanes zabiolle rémi, nossin marc, morel benoit et autre momège olivier)...
- toutes choses qui pourraient faire gerber le libériste lambda normalement constitué...
- toutes choses qui constituent en réalité de véritables dysfonctionnements fédéraux compte tenu des vices de forme et des abus de pouvoir qu'il y a eu à la clé...
===> ils peuvent aller consulter la version online de ce courrier, mis en ligne sur mon blog à l'adresse suivante :
===> http://minilien.fr/a0l7pi <====

Ce document renvoie vers un autre document [ http://minilien.fr/a0l8h9 ] qui récapitule l'historique de la chose, les vices de forme ayant émaillé cette fameuse "procédure disciplinaire" - défense de rire - et la liste kafkaienne de sanctions dont j'ai déjà eu le privilège d'hériter sur la seule saison 20029.

Est notamment évoqué le truandage à l'assurance (je qualifie ça comme ça, en dépit des arguties procédurières avancées par M.Benintende) ayant consisté à me sucrer mes couvertures Axa/ffvl (individuelle accident, secours, rappatriement, IJ, etc.), pile poil à l'occasion de mon grave accident survenu au Cap en décembre 2009 (hanche fracassée, fémur fracassé, colonne vertébrale fracassée, bassin fracassé, plus accessoirement bras et côtes fracassés, oedème pulmonaire, coma, etc...).

Des "amuseries" qui font "super plaisir" quand on apprend ça en sortie de coma, par surcroît après 21 ans passés à la ffvl... Comme disait la pub bien connue : "Vous n'imaginez pas tout c'que la ffvl peut faire pour vous...". Lapalissade : ces péripéties entretiennent une singulière image de la ffvl (à mon avis, et je le partage).

Précision de circonstance : à la ffvl. je ne mets pas tout le monde dans le même panier (de crabes). Je m'en prends juste aux quelques personnes auxquelles j'ai eu à faire - au premier Chef desquels, si je puis m'exprimer ainsi, son Excellence Benintende (dans ma grande mansuétude, j'épargne aux autres le fait de devoir les citer). Je n'oublie pas qu'il y a quelques 30.000 volatiles à la fédé, donc loin de moi l'idée de systématiser...

Encore une fois tout est en ligne via http://minilien.fr/a0l7pi .
Et pour le "fun", l'image du jour : http://minilien.fr/a0lalg

Bonne lecture et bons vols estivaux (+ bonnes Vz) aux heureux veinards qui peuvent s'envoyer en l'air.
Olive Montel,
21 ans de "ffvl",
iconoclaste notoire.
-------------------------------------
http://humeurs-olivem.blogspot.com/
http://volatile.parigot.free.fr
http://photos.parawing.net/gallery/olive
http://montelol.fototime.com/ACCUEIL
http://www.facebook.com/olive.montel
-------------------------------------
DIFFUSION : AXA assurances ffvl, courtier ffvl Air-Assurances, commission « disciplinaire » ffvl, cellule « communication » ffvl, bureau directeur ffvl, comité directeur ffvl, les GO de la compète de Dormillouse Blanche Ascendance 2009 à l'origine de tout ce patacaisse merdeux, la petite nrochette des délateurs mythomanes (les petits nossinus, momegus, zabiollminus, morellus etc.), Chambre Arbitrale du Sport CNOSF, Secrétariat aux sports / R.Yade, les 4 CDVL Ile de France, liste de diffusion « Jeufosse », Forum plus2sport.com, liste de diffusion PIDF "Ailes de Paris", liste de diffusion ff-vl, liste diffusion comp-pp-ffvl, liste de diffusion Compet EV, forum Le Chant du Vario, 120 piafs de villebon, 40 Ailes de Sénart, 40 Crécerelles, forum club Gaz'Ailes, responsable de tous les clubs et structures affiliés ffvl d'Ile de France, divers 150 pilotes ffvl, giron pilotes compétition PIDF, Paragliding Forum (en V.F), etc. etc...




vendredi 6 août 2010

Afrikabidon, un petit coin d'Afrique en Ardèche sous l'égide de Point Afrique.


Afrikabidon
, c'est une sorte de festival pour des rencontres sur l'Afrique, sous l'égide de Point Afrique qui organise ça à Bidon, un petit village un peu perdu en Ardèche (proche de St Remèze et de l'Aven Marzal). Un petit coin d'Afrique en Ardèche, en somme...
Pour en savoir plus voir http://www.afrikabidon.com/
Toutes les photos (prises avec un petit iPhone, mais retouchées) sont là ===> http://www.fototime.com/inv/F8D20BA3072EE80


23 aout, hommage à Thomas Sankara

Le film de Christophe Cupelin sur Sankara. Une collecte méritoire de documents vidéos sur Tom Sank, dont pas mal sont déjà connues. Des années d'effort. Un film émouvant où ne manquent à mon avis que quelques points s'accrocher pour éclairer sur ce qui a fait que Sankara a fini par s'isoler fin 2007 - erreurs comprises. Son montage n'est pas bouclé. Il ne sait pas trop ce qu'il en fera. Peut-être tenter le festival Ciné Droit Libre sur Ouaga. Présence du cinéaste malien Cheick Omar Sissoko, deux fois Etalon d'Or du Yenenga au Fespaco et ex-ministre de la Culture au Mali.

Discussion avec Maurice Freund, directeur de Point Afrique et ex tenancier du Point Mulhouse. Toutes les zones « rouges » décrétées par le ministère des affaires étrangères : tout sauf Bamako, Mopti et Ouaga. C'est un peu le délire et la paranoïa. La récente "Loi Kouchner" va poser des problèmes d'assurances à tous les voyagistes présents sur ces zones. Par exemple il faut savoir que les salaries français de Total et Areva seraient désormais assurés pour la modique somme de 12000€ par mois.

Souvenirs 84-90 sur le Faso. Quand Sankara était au pouvoir, son père était à Kaya, sur la route de Gorom-Gorom. Il mettait lui-même en garde son fils et lui disait qu'il fallait "se calmer". Il n'était pas le seul : même une crapule comme Bongo l'aurait ainsi mis en garde... Discussion qui bizarrement se termine par des histoires de deuxième bureau et de troisième bureau... allez comprendre !

On fait la connaissance de Bruno Jaffré. Nous ne sommes pas nombreux. Au mieux 80 personnes. Pièce de théâtre sur Sankara, essentiellement la retranscription de ses discours. Il est aussi question de Samsklejah, de Jean Ziegler, de Smockey, de Modibo Keita et de Survie.

video Deux petites séquencettes vidéo video

Un petit Sarko s'est permis de dire en 2007 à Dakar : "L'homme Africain n'est pas assez rentré dans l'Histoire ". Alors que l'Afrique est le berceau de l'Humanité. Si ce court sur pattes connaissait seulement les noms de Cabral, N'Krumah, Lumumba, Keita ou Sankara, il réaliserait qu'il n'est qu'un petit clapotis de l'histoire... Ce soir à Bidon, le griot de service qui nous a compté Sankara a qualifié ces incontinences et bêtises sarkoziennes de la façon suivante : "(...) ces insanités que Monsieur Sarkozy nous a déféquées à Dakar en 2007 ". En Afrique, les sages disent : "Quand le sage désigné la lune du doigt, l'idiot regarde le doigt" (il semblerait que ce soit en fait un proverbe chinois).

La discussion sur Sankara et la période 84-87.
OK pour la CARRURE du personnage politique : pédagogie, lucidité et pragmatisme, attention portée à la jeunesse, charisme et visionnaire,intégrité etc. Mais l'attention n'est peut-être pas suffisamment portée sur les contraintes économiques, sur le coût social et politique des mesures perçues comme « anti-fonctionnaires » en milieu urbain (même si Sankara avait raison sur le fond), sur le coût que constitue le fait de s'être mis les Chefferies à dos. Sur le moyen terme, sa rhétorique aura fini par être perçue comme quelque chose de coercitif – notamment par la « petite bourgeoisie urbaine ».

C'est tout un tas de petites choses qui fera que le climat se détériorera à Ouaga : l'obligation de porter du Faso Dan Fani, le sport obligatoire du jeudi, les journées de travaux agricoles obligatoires, etc. Des trucs sur lesquels il avait raison sur le fond, mais qui finiront par lui faire du tord sur la forme... En fait il y a à ce niveau-là un hyatus lors de tels épisodes « révolutionnaire » : d'un côté il faut propager le discours, faire dans la "pédagogie révolutionnaire" voire dans la rhétorique révolutionnaire pour espérer pouvoir convaincre et susciter l'adhésion. D'un autre côté, les CDR ont fini par être perçus comme quelque chose de coercitif. Toute une branche des CDR armés mal maitrisée, de même qu'une certaine partie des militaires. Comme dit Bruno J., quand on parle des CDR il faut certes parler de tout. Mais je pense pouvoir dire qu'à partir de mi-2006 ces CDR sont plus perçus comme quelque chose de coercitif que pour le fait de faire du « social » ou du « productif »...

Il est probable aussi que Sankara a sous-estimé le poids des syndicats, en tous cas en milieu urbain et chez les fonctionnaires. Il est sans doute difficile de gérer une phase révolutionnaire sans qu'il y ait une symbiose minimale avec les syndicats...

Mais surtout il semble que j'aie sous-estimé le poids de l'International dans le putsch du 15 octobre 1987. J'apprends que le Liberia et certains des sbires mercenaires de Taylor auraient trempé dans la préparation du putsch. Taylor lui-même aurait été vu à Ouaga le 15 octobre 1987... Je ne le savais pas. Par contre ce qu'on savait déjà, c'est que Sankara dérangeait un peu tout le monde sur la scène Africaine et internationale, y compris sur ses prises de positions radicales sur la dette (point de vue visionnaire puisqu'il passera en partie dans les faits 20 ans plus tard - ndlr). Notamment les occidentaux et en particulier la Françafrique de Chirac et autres Foccart, s'appuyant dans la région sur l'influence de la crapule d'Houfouet.

Pour en savoir plus sur la période sankariste, voir toutes les références et liens de vidéos mentionnées sur cet autre billet ==> http://minilien.fr/a0lar2http://minilien.fr/a0lar2
Sinon voir aussi les papiers pour le Monde diplomatique de B.Jaffré
==> http://www.monde-diplomatique.fr/2010/01/JAFFRE/18714
==> http://www.monde-diplomatique.fr/2007/10/JAFFRE/15202
==> http://www.monde-diplomatique.fr/2007/07/JAFFRE/14970

Le campement TAMANA
7 ou 8 cases ou concessions. « Tamana » signifie "Voyageur" en Bambara
Le modèle Tapoa est nigérien et vient du côté du parc du W.
Très sympa y compris au clair de lune avec tlous ces sols clairs. Un peu de gym pour moi pour rentrer dans la cahute. On voit la lune au travers et quand le mistral rentre au petit matin ça nous fait une ventilation naturelle ! Petit dej bien sympa avec confiotes africaines et miel du Niger.

Seul bémol : le prix. Tout compris 65€. Pas vraiment un prix "façon-façon". Je pense qu'ils en sont à amortir le coût d'installation des plate-formes, ça n'est que leur seconde saison. Mais quand même. En plus de ça, ça ne fonctionne que de mai à septembre. Je crois comprendre qu'ils comptent investir pour faire de l'habitat sédentaire, les actuelles cahutes ne tenant que de l'habitat nomade. Ils font même venir des architectes Africains, dont par exemple un de Gardhaïa.

Discussion avec les nigériens qui gèrent le campement, dont le dénommé Lawhal qui est la tête de pont du PA sur le Niger et notamment sur le W : on Tandja, Areva, le putsh de février, les 65% de non scolarisation... ils n'évoquent pas la situation de famine de ce premier semestre...

Le 24/7 - Concerts à Afrikabidon
D'abord Ibrahim Joh, le Touareg électrique. Évidemment on pense à Farka Touré et Ray Cooder. Du blues Touareg. Mais beaucoup plus électrique, plus vivace et la batterie en plus. On peut contribuer au pressage de leur premier album attendu fin octobre. Un chèque de 18€ à adresser à Association Tauguie, Lodève.
Voir aussi asso-targuie@hotmail.fr et http://www.myspace.com/ibrahimdjo

Puis le rappeur burkinabè Smockey. Des textes très virulents sur la situation de l'Afrique et de ses 50 ans "d'indépendance" en général, et sur celle du Burkina, sur la crapule de Blaise et sur l'affaire "Norbert Zongo". Accessoirement sur le dénommé Sarko, qualifié de "petit capitaine de l'équipe des pseudo-chefs d'état africains sans aucun mandat populaire".
A voir : http://www.rapdubled.net/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=265:clip-video--awadi-smokey-sankara-la-patrie-ou-la-mort&catid=105:senegalv&Itemid=56

A voir aussi : http://www.youtube.com/watch?v=s-qQYtUca9A
(Smockey : "A qui profite le crime")



Quelques séquencettes vidéo video video video

4 aout, Bidon, once again. Concert d'Amadou et Mariam.


Aujourd'hui c'est l'anniversaire de l'accession de Sankara au pouvoir au Burkina : 27 ans. Ce soir à Bidon, odeurs de karité. Senteurs de beurre de karité. Nazinga, W, Pendjari, Arlit. Tous ces noms me reviennent en pleine poire.
Concert d'Amadou et Mariam. Difficile de dire combien on est, mais c'est moins que de que j'aurais pensé. Pas mal de vacancier en famille, pas mal de gens au-delà de la cinquantaine. Donc ambiance
"bon enfant", c'est pas violent. Évidemment A & M sont un peu statiques, un peu "sur place". Par contre, lui est un bon guitariste, entre blues électrique et afro-blues à la mandingue. Ils chantent plusieurs fois en Bambara.
Au niveau paroles, c'est quand même parfois un peu plat. Ce n'est ni Tiken Jah ni Alpha B. Il aura fallu attendre le dernier morceau des rappels pour l'avoir, notre dimanche à Bamako...

On sort de là, il est 0h30, 22h30 à Ouaga. Cinq touaregs enrubannés discutent en conciliabule sous l'une des grandes tentes, à l'entrée. Une radée. Sale temps pour les mouches. Et dommage pour ceux qui voulaient dormir à la belle étoile. Je me dis que je reviendrai peut-être l'an prochain, si possible en bonne compagnie. Et d'ici là il faudrait que j'aille à Bangui ou dans le Fouta Djallon, ou que je retourne à Ouaga...

Là encore quelques séquencettes vidéo orises par iPhone, pour la route...


a+
olive m